La Ligne 1418

Regarder la Grande Guerre autrement, une aventure artistique sur les paysages actuels du front d'Ypres à Arras

Partager ce projet
3 suiveurs
Suivre ce projet

Présentation du projet

 

L'histoire du projet : porter un regard contemporain sur les paysages de la Grande Guerre

 

Il y a un siècle, la première guerre mondiale, qui devait initialement durer quelques semaines, s'enlise. Les hommes s'enterrent et se font face. Fin 1914, le front s'installe en Belgique et dans le nord de la France. Le sort du monde se joue autour de cette ligne. D’Ypres à Arras, de part et d'autre de cette ligne s'affrontent des nations venues du monde entier : allemands, néo-zélandais, canadiens, britanniques, indiens, australiens... Des français, mais aussi des jeunes étrangers venus combattre et mourir sur une terre qui leur est étrangère. Devant eux, un horizon, un paysage inconnu, une ligne. Une butte, une colline à conquérir.

 

Pour Laurent Mayeux qui est né sur cette ligne bien des décennies plus tard, la première guerre mondiale fait partie de son histoire et de son identité. Comme tous les écoliers de la région, il a visité les sites commémoratifs de cette guerre. Avec ses sœurs, le mercredi, ils allaient à vélo dans la campagne autour de leur maison, près d'Arras, jouer à cache-cache dans les cimetières militaires. Un siècle après, il n'y a plus d'anciens combattants. Cette guerre est définitivement passée dans l'Histoire. Archivée. Cette ligne de front est comme une cicatrice sur la peau. Avec le temps elle s'estompe, les rougeurs et boursouflures s'atténuent. Jusqu'au jour où Laurent a découvert les paysages photographiques tourmentés du Somerset, pris par le célèbre photographe de guerre anglais Don Mc Cullin. Il a trouvé là un moyen de raconter cette guerre à sa manière.

 

Virginie Gallois veut "penser" la blessure. Il y a plusieurs années, on lui a donné des pansements en gaze et en coton datant de 1916. Elle les avait conservés dans une boîte, se disant qu'elle s’en servirait peut-être un jour... Ce jour est arrivé. Virginie est originaire de Lille et s'est beaucoup promenée dans les Flandres jusqu'à Dunkerque durant son enfance, ayant là-bas une bonne partie de sa famille. " Le projet La Ligne m'intéresse particulièrement car il s'agit d'un travail artistique et de mémoire sur notre territoire, notre région. Le paysage tient une grande place dans mon travail et ce projet était pour moi l'occasion légitime de « fouiller dans les profondeurs du sol et du souvenir » et de confronter ces idées, ces sentiments à ce que l'on a sous les yeux aujourd'hui quand on regarde ces vastes étendues devant la ligne... Cela me fait plaisir de travailler sur ma région du Nord-Pas de Calais, d'évoquer ses habitants et de rendre hommage à tous ceux qui sont venus de loin pour malheureusement souvent se faire tuer. 

" J'aime beaucoup le regard de photographe de Laurent et cette collaboration m'a tentée... de plus nous sommes amis de longue date. J'ajoute à ce regard sur la ligne de front et d'horizon ma propre perception et sensibilité avec mon médium de prédilection : l'encre et la peinture. " Aux photographies horizontales de Laurent, Virginie répond par la couleur et un jeu de lignes cette fois inscrites dans la verticalité, inspirées du paysage. Son travail s’appelle "Penser la blessure". Elle pense à ce qui repousse, à ce qui s'élève malgré l'horreur, à ce qui se reconstruit avec le temps, à ce qui continue, à la vie. La pensée qui fait renaître et qui guérit peu à peu... 

 

Les cicatrices s’estompent mais ne disparaissent jamais.

 

Le projet concrètement : une exposition itinérante de 2014 à 2018, un livre et un temps fort par commune où passera l'exposition.

 

Ce travail se concrétisera par une exposition que nous ferons tourner dans la région selon les événements de commémoration. Nous contacterons les communes qui se trouvent sur la ligne de front que nous désirons suivre afin d’exposer sur leur site. Cette exposition est composée de 12 tableaux de Virginie Gallois et de 30 photographies de Laurent Mayeux. Les oeuvres seront rassemblées dans un livre d'art édité à 1000 exemplaires par les Editions Degeorge à Arras. Le livre sera écrit en quatre langues : allemand, anglais, français, néerlandais.

 

Laurent Mayeux travaillera sur le sujet de la ligne : il arpente la ligne de front, il photographie la ligne d'horizon, comme ce que pouvait voir les soldats enterrés dans leur tranchée, ou allongés sur le sol. Virginie Gallois répondra aux photographies horizontales de Laurent Mayeux par la couleur et un jeu de lignes cette fois inscrites dans la verticalité. Chaque tableau représentera la silhouette d'un soldat, au coeur de laquelle elle réinterprètera les paysages de Laurent Mayeux, en symbolisant la renaissance de la nature. 

 

Dans chaque site où nous exposerons, nous désirons réaliser une photographie de jeunes de la commune alignés sur la ligne de front qui traversait leur commune. Nous demanderons aux villages et villes de mobiliser des jeunes de 16 à 20 ans. L’objectif de cette action est de se souvenir qu’il y a cent ans, des jeunes du même âge sont partis faire une guerre qui a déchiré les corps, les âmes, les paysages, et qui a changé le monde.

A quoi va servir la collecte ?

 

La collecte a quatre objectifs :

  • financer les tirages et les encadrements des photographies de Laurent
  • financer le matériel de Virginie 
  • financer la traduction du livre : il nous semble important de réaliser ce livre dans les quatre langues les plus parlées lors de ce conflit, c'est notre manière de participer à une méoire collective
  • financer la logistique des expositions (vernissage, location de voiture pour le transport...)  

 

Partager ce projet
3 suiveurs
Suivre ce projet
Aucune actualité pour l'instant.
Aucun commentaire pour l'instant. Soyez le premier à en laisser un !

Biographie

Le projet est porté par l'association Watch on the wild side dédiée à la création, l'expérimentation et l'application dans la photographie. Cette association a été créée en décembre 2012. Nos projets fonctionnent sur un mode collaboratif. Nous voulons rassembler, parce qu'à plusieurs, on a plus de chances d’aboutir. Chacun soutient, accompagne, partage ses compétences, réseaux, conseils.  Coopération, solidarité, conviction... Autant de valeurs qui nous ressemblent et que nous voulons décliner dans tous les travaux que nous entreprenons. Notre association a déjà porté un projet similaire dans son concept (exposition photographique et édition d'un livre), Elles ont osé être remarquables, dont l'objectif était de mettre en lumière 31 femmes de la région du Nord-Pas de Calais qui ont, un jour, osé agir.

 

Virginie Gallois est une artiste plasticienne qui vit et travaille à Roubaix, en France. Sa pratique est liée à l’utilisation de la couleur via différents medium, principalement l’encre et la peinture qu’elle met en scène dans des installations qui peuvent également intégrer la photographie et la vidéo. Entre abstraction et figuration, son travail pictural évoque, montre des lieux qui, tout en étant imaginaires, ont un rapport direct avec le paysage. L’enjeu de sa démarche est de suggérer et de questionner des sujets qui touchent l’homme, sa nature et la Nature. Poésie, humour et suggestion se croisent dans un univers où la couleur reste éloquente. Virginie est  titulaire du DNSEP, diplôme de l’école des beaux-arts obtenu en 2008. Avant d’exercer sa profession d’artiste, elle a travaillé dans le secteur des ressources humaines en entreprise. « Cette expérience nourrit  ma démarche et mes recherches. Dans le cadre de collaborations, je travaille aujourd’hui dans diverses disciplines : la performance et l’événementiel pour le compte de collectivités locales, la création visuelle pour des entreprises privées, l’animation, la médiation culturelle et la gestion collective de projet avec un public d’enfants et d’adolescents dans des écoles et centres culturels. » - Virginie Gallois

 

Laurent Mayeux a travaillé 10 ans en commerce international et suite à une réflexion sur son avenir professionnel, il décide en 2004 de s'installer et de vivre de sa passion, la photographie. Il se forme à la photographie professionnelle, à l'histoire de l'Art, et crée son propre studio photographique qu'il développe aujourd'hui avec son épouse, Sophie. La notoriété se construit année après année dans la métropole lilloise. Le studio répond aujourd’hui à des demandes de domaines d'activités diversifiés, tels que des reportages ou de la photographie institutionnelle dans l’industrie, les services, ou encore le BTP. La volonté du studio est, depuis toujours, de créer des univers et de mettre l’humain et l’activité humaine en valeur. « Nous  voulons accompagner les changements de la société avec un regard humaniste ». - Laurent Mayeux

 

 

3 600 €
collectés sur un objectif de 3 500 €

103 %
La collecte est terminée depuis le 24/08/2014
Vous ne pouvez plus contribuer à ce projet.
38
soutiens
FINANCEMENT
AU MERITE !

Vous obtiendrez les contreparties proposées même si la collecte n'est pas complète, car elles sont indépendantes du succès de la collecte.

Choisissez
vos contreparties

A partir de
Votre nom cité en remerciement dans le livre
A partir de 5 euros, votre nom apparaîtra en remerciement dans le livre.
5 €
Une carte postale dédicacée par les artistes
A partir de 20 euros, nous vous enverrons une carte postale représentant une image du projet avec un mot personnel écrit de la main des artistes. Votre nom sera aussi cité dans les remerciements du livre.
20 €
Une reproduction d'une des photographies "La Ligne 1418" de Laurent Mayeux
A partir de 50 euros, nous vous enverrons une reproduction d'une des photographies "La Ligne 1418" de Laurent Mayeux. Votre nom sera aussi cité dans les remerciements du livre.

For shipping out of France, please click the CONTACT US button below.
50 €
Une sérigraphie "La Ligne 1418" de Virginie Gallois
A partir de 75 euros, nous vous enverrons une sérigraphie "La Ligne 1418" numérotée de Virginie Gallois. Votre nom sera aussi cité dans les remerciements du livre.

For shipping out of France, please click the CONTACT US button below.
75 €
Un livre dédicacé, une reproduction ou une sérigraphie au choix
A partir de 100 euros, nous vous enverrons un livre dédicacé par les artistes, et vous aurez le choix entre une reproduction d'une des photographies "La Ligne 1418" de Laurent Mayeux ou une sérigraphie "La Ligne 1418" de Virginie Gallois. Votre nom sera aussi cité dans les remerciements du livre.

For shipping out of France, please click the CONTACT US button below.
100 €
Un livre dédicacé, une reproduction et une sérigraphie
A partir de 200 euros, nous vous enverrons un livre dédicacé par les artistes, une reproduction d'une des photographies "La Ligne 1418" de Laurent Mayeux et une sérigraphie "La Ligne 1418" de Virginie Gallois. Votre nom sera aussi cité dans les remerciements du livre.

For shipping out of France, please click the CONTACT US button below.
200 €
Une séance portrait prestige au studio de Laurent Mayeux
A partir de 300 euros, Laurent Mayeux vous offre un portrait photographique dans son studio au coeur de Lille, en solo ou en famille, à vous de choisir. Cette séance dure une heure et demi, 3 tirages 18x24 papier vous seront offerts. Votre nom sera aussi cité dans les remerciements du livre.
300 €
"La Totale"
A partir de 600 euros, nous vous offrons "La Totale" : la carte postale, la reproduction, la sérigraphie, le livre dédicacé et le portrait prestige. Votre nom sera bien sûr cité dans les remerciements du livre.

For shipping out of France, please click the CONTACT US button below.
600 €
Je ne souhaite pas de contrepartie
Montant libre